Vingt startups technologiques fondées par des femmes africaines ont été sélectionnées pour participer à la quatrième édition du programme de mentorat « The Future is Female ». Ce programme, lancé en 2020 par C. Moore Media International PR, bénéficie désormais du soutien du programme Google for Startups Accelerator: Women Founders Africa, Salesforce Ventures Impact Fund et F6S.

L’édition la plus récente du programme a enregistré une augmentation significative de 42% des candidatures, avec 490 participantes provenant de 37 pays africains. Parmi les startups sélectionnées, neuf sont basées au Nigeria, dont EtioneraPay d’Al Hassan Keita et LeaderX de Kemi Ogunkoya. Six startups kényanes, dont e-Waka Mobility de Celeste Tchetgen Vogel et Gwiji d’Elizabeth Nduta, font également partie du groupe sélectionné. D’autres fondatrices représentent des pays tels que l’Égypte, l’Afrique du Sud, la Tanzanie, la Tunisie et la Zambie.

Le programme de mentorat vise à renforcer les compétences en relations publiques et en communication de ces startups, en les aidant à créer des plans de communication efficaces, à développer une narration captivante, à engager les parties prenantes et à mettre en valeur les opportunités d’investissement.

À la fin du programme, les participantes seront dotées de connaissances précieuses en matière de relations publiques et de communication, ce qui favorisera la croissance de leurs startups technologiques en phase initiale au sein de l’écosystème technologique africain. Grâce à la nature virtuelle du programme, des classes de maître et des sessions personnalisées seront proposées pour répondre aux besoins spécifiques de chaque secteur et entreprise. Cela permettra d’adapter les enseignements aux défis et aux opportunités propres à chaque startup, offrant ainsi un soutien individualisé pour maximiser leur développement.

Article précédentSafaricom Ethiopia : soutien de l’IFC pour la croissance télécoms en Éthiopie
Article suivantMeta prévoit de réembaucher les employés licenciés en novembre 2022