Suite à une opération de contrôle menée par l’Autorité de régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) au Sénégal, cinq employés de Starlink ont été appréhendés par la police. L’ARTP avait pour objectif de vérifier la conformité à la législation en matière d’accès à Internet par voie satellitaire.

Les individus ont été arrêtés pour leur implication présumée dans des activités de commercialisation illégale de terminaux Starlink, qui permettent une connexion Internet sans autorisation préalable. Conformément à la loi n°2018-28 portant code des communications électroniques, la fourniture de services d’accès à Internet requiert une autorisation préalable. Par conséquent, les contrevenants risquent des sanctions sévères.

Afin de mettre un terme à ces pratiques, l’ARTP a émis un communiqué appelant tous les prestataires à cesser immédiatement leurs activités de commercialisation des services de Starlink et d’autres entreprises similaires sur l’ensemble du territoire national. Cette mesure vise à assurer la conformité à la législation en vigueur et à protéger les droits et les intérêts des consommateurs.

Pour rappel, Starlink est un projet de constellation de satellites développé par SpaceX, l’entreprise d’exploration spatiale d’Elon Musk. Le but de Starlink est de fournir un accès Internet haut débit à l’échelle mondiale en utilisant des milliers de satellites en orbite basse.

Ces satellites travaillent ensemble pour créer un réseau mondial capable de fournir une connectivité Internet rapide et fiable, en particulier dans les régions mal desservies par les infrastructures terrestres traditionnelles.

Article précédentConcours de voiture électrique en Algérie
Article suivantFacebook et Meta : 3,9 milliards d’utilisateurs actifs mensuels