L’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) du Togo renforce sa surveillance de la qualité des services de télécommunications dans le pays en se dotant d’une station mobile de contrôle de fréquence.

Cette initiative vise à garantir des prestations de qualité aux utilisateurs de réseaux de téléphonie mobile opérant localement. Pour ce faire, l’ARCEP a récemment lancé un appel d’offres international pour recruter un fournisseur chargé de la fourniture, de l’installation et de la mise en service de cette station mobile de contrôle de fréquence. En 2022, les sanctions appliquées par le régulateur aux opérateurs contrevenants ont généré des revenus de 4 milliards FCFA.

L’ARCEP du Togo a publié un avis d’appel d’offres international (AAOI) précisant que le marché sera ouvert à tous les candidats éligibles, conformément au Code des marchés publics en vigueur.

Les candidatures peuvent être déposées jusqu’au 1er septembre 2023. Une fois mis en place, ce dispositif de station mobile de contrôle de fréquence viendra renforcer les capacités de surveillance de l’ARCEP, en complément du centre de contrôle et de supervision existant.

Grâce à un système de synchronisation, cette station permettra de recevoir des informations en temps réel, améliorant ainsi la qualité des services de télécommunications et offrant un meilleur confort aux utilisateurs.

Article précédentSafaricom investit dans le capital-risque
Article suivantAwards du Digital au Faso : les lauréats connus