En avril 2022, Africell a débuté ses services de télécommunications en Angola. À ce jour, plus de 6 millions d’abonnés ont rejoint la société, couvrant les provinces de Luanda, Kwanza Sul et Benguela.Au cours de ce mois, Africell Angola a entrepris l’expansion de son réseau télécoms vers la province de Huíla, située au sud-est du pays.

D’après Mário Mateus, directeur commercial de l’entreprise, cette information a été relayée par l’Agence angolaise de presse (ANGOP). Actuellement accessible uniquement à Lubango et Humpata, le réseau d’Africell est en cours de développement pour s’établir durablement dans la province. L’opérateur prévoit d’étendre son réseau et ses services à d’autres régions, en renforçant les infrastructures nécessaires.

Dans le cadre de sa stratégie d’expansion progressive, Africell Angola a étendu ses services à la province de Huíla, suite à son lancement en avril 2022. Outre Luanda, Kwanza Sul et Benguela, la société propose déjà ses services dans ces provinces. Elle a également prévu d’étendre sa couverture aux provinces de Huambo et Namibe d’ici la fin de l’année. Pour le premier trimestre 2024, Cabinda et Soyo (Zaïre) sont au programme pour recevoir le signal d’Africell. À l’horizon 2025, la société vise une couverture nationale complète.

L’expansion vers la province de Huíla permet à Africell d’atteindre de nombreux nouveaux abonnés, renforçant ainsi sa part de marché. Selon les chiffres de l’Institut national des communications de l’Angola (INACOM), à fin décembre 2022, Africell avait atteint 6 millions d’abonnés, ce qui correspondait à une part de marché de 25 %. En comparaison, ses concurrents Unitel et Movicel détenaient respectivement 69,8 % et 5,1 % de la base d’abonnés nationaux en téléphonie mobile.

Article précédentLa fibre optique en Tunisie : une croissance de 18,2% en un an
Article suivantVodacom Renforce la Lutte Contre le Vandalisme Télécom en Afrique