Le Nigeria est le pays le plus peuplé d’Afrique et est également le plus grand marché de télécommunications en Afrique en termes de nombre d’abonnés. Le groupe français Orange avait annoncé en juillet 2022 son intérêt pour ce marché prometteur, mais il semblerait que l’entreprise ait suspendu son projet d’expansion, selon Jérôme Hénique, directeur général d’Orange pour le Moyen-Orient et l’Afrique.

Absence de conditions favorables

M. Hénique a fait part de la suspension du projet en marge du Mobile Word Congress. Il a notamment souligné l’absence de conditions favorables pour mener à bien cette opération. En effet, selon lui, pour que l’expansion d’Orange soit réussie, il est impératif que l’entreprise soit en position de leader sur le marché, ce qui n’est pas le cas actuellement au Nigeria. Cependant, il a tenu à préciser que la société continuera à surveiller de près tous les marchés et opportunités en Afrique.

Une étude de marché peu concluante

Cette décision de suspension fait suite à une étude de marché menée par la société à partir de juillet 2022. Une délégation avait été envoyée par la Nigeria Communications Commission (NCC) pour étudier la possibilité d’entrer sur le marché nigérian, mais les résultats de l’étude n’ont pas été concluants.

Orange Côte d'ivoire

Des chiffres en hausse

Selon les statistiques de la NCC en janvier 2023, le marché nigérian de la téléphonie mobile compte 226,2 millions d’abonnés, répartis entre quatre opérateurs majeurs : MTN, Airtel, Globacom et 9mobile. Le taux de pénétration du mobile est de 118,51 % et le pays compte également 156,2 millions d’utilisateurs d’Internet, avec un taux de pénétration du haut débit de 48,20 %.

L’avenir d’Orange au Nigeria reste incertain, mais la société continuera à surveiller de près les développements du marché et les opportunités d’expansion.

    * indicates required







    MasculinFéminin

    Veuillez sélectionner le mode de communication par lequel vous aimeriez entendre parler de nous

    Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien en pied de page de nos emails. Pour plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez visiter notre site Web.

    Article précédentMTN Côte d’Ivoire prépare le terrain pour la 5G
    Article suivantLe président centrafricain respectera les règles de la CEMAC en matière de cryptomonnaie