L’Autorité de régulation des postes et télécommunications du Zimbabwe (POTRAZ) redouble d’efforts pour atténuer l’impact de la crise économique sur les entreprises de télécommunications. Elle a récemment approuvé plusieurs ajustements tarifaires.La POTRAZ a présenté au gouvernement un nouveau modèle tarifaire qui propose une tarification basée à la fois sur la monnaie locale et le dollar américain.

Cette mesure vise à stabiliser les tarifs sur le marché national des télécommunications.Gift Machengete, le directeur général de la POTRAZ, a expliqué : « Nous avons engagé des discussions avec le ministère des Technologies de l’information et de la communication, des Services postaux et du Courrier, qui a sollicité l’approbation du ministère des Finances pour mettre en place un modèle de tarification en dollars américains, tout en ajustant la monnaie locale au taux en vigueur. Cette proposition vise à apporter stabilité des prix et certitude au secteur. »

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des mesures prises par la régulation pour atténuer les effets de l’hyperinflation et de l’instabilité macroéconomique sur les opérateurs de télécommunications. Malgré les multiples augmentations tarifaires autorisées, les opérateurs sont confrontés à des défis tels que l’accès limité au crédit, la baisse des dépenses des consommateurs, la pénurie de devises étrangères, les interruptions de courant et l’augmentation des coûts.

La POTRAZ estime que le secteur des télécommunications devrait être une priorité en termes de financement gouvernemental, de mobilisation de ressources et d’allocation de devises étrangères pour jouer pleinement son rôle de moteur économique essentiel.

Article précédentE-NAVÉTANES : Révolution e-sportive au Sénégal
Article suivantThis Is Africa Digital 2023 : Dakar évènement clé