Nos smartphones et tablettes ont beau être dotés des dernières innovations technologiques, là où ils continuent de nous décevoir, c’est au niveau de leurs autonomies et de longévité. Des chercheurs de l’université californienne d’Irvine ont fait une découverte qui pourrait changer l’ordre des choses.

La sérendipité aura été au rendez-vous pour les chercheurs qui ont fait cette découverte. C’est par un pur hasard que Mya Le Thai, une étudiante de l’université d’Irvine a fait une fabuleuse découverte alors qu’elle manipulait des nano-fils en or, ses mains étant enduites d’un gel visqueux. Elle constate alors que la substance a créé une couche protectrice autour des nano-fils, leur conférant une résistance qu’il leur est, normalement, impossible d’avoir. En des termes simples, Mya Le Thai a laissé entendre que « cette recherche prouve qu’une batterie basée sur des nano-fils peut avoir une longue durée de vie.»

                                                              Image utilisée à titre d’illustration / SOURCE : DR

Les batteries que nous utilisons sont à base de lithium, ont une durée de vie moyenne d’environ 7000 cycles de charge. Avec la technologie découverte, les batteries pourraient ne perdre que 5% de leur capacité, même après 200.000 cycles de charge. Cette découverte pourrait influencer l’industrie des batteries de nos smartphones, tablettes, ordinateurs, mais aussi celle de l’automobile et même l’industrie spatiale.

Lire aussi : ENERGIE ELECTRIQUE : « Power Paper », un matériau de la taille d’une feuille de papier

Si cette découverte a été faite par pur hasard, le coût de production lui, est plus ou moins connu. Les nano-particules d’or qui serviront à donner à ces batteries leur solidité coûtent très chères. Par ricochet, ces batteries auront des coûts considérables.

Pour palier cela, certains spécialistes ont proposé le nickel comme substitut. Il faudra plusieurs recherches pour parvenir à rendre cette découverte accessible pour une production à grande échelle.
Le hasard aura permis de faire un pas en avant sur l’amélioration des batteries que nous utilisons au quotidien.

Article précédentL’équipementier chinois ZTE dépose ses valises au Cameroun
Article suivantUn bureau permanent d’accueil des entreprises tunisiennes installé au VITIB